Si les gouffres de ville étouffent  

Quand toi-même , Vent  t'y essouffle 

 

Un miel 

en platine fondu 

 

Se mélange aux nues 

Qui polluent 

Ici l'amitié désaltère 

Dessoudant le ciel de la terre  

Oui ! Cela boue dans les hauteurs !

Ici : balzanique fraîcheur !

Soleil ! Viens ! Remue la musique

Ton œil branché sur nos portiques

Avec ombres sur notre sol

Que respire notre arbre

A paroles !

Ici Temps ! Tu vas doucement

Recueillant désir désarmant

Pour gonfler poème

En haleine

qui Pulvérisent

Les phalènes

O Bel azur ! Libère-toi !

 

Avec le vent frais

Sur les toits !

Que la chair libre de nos mots

 

 

Danse dans l'arbre

Et ses rameaux !

Minod Alain

Bonne journée

 

bises

 

Tale as old as time...

Mija 

 

Finding Neverland

♥♥♥