Je me sais plus nomade 

que jamais.

Il n'y a pas de suite 

à ce qui est sans fin.

Notre gîte n'est pas une maison, 

un reliquaire, un temple ni un livre.

Notre ermitage n'a pas de toit,

 pas de fronton, il est de plein vent et de pleine clarté 

le passage où nous sommes,

esquif aimanté qui s'éloigne de la terre,

reste à l'écart du ciel,

sans renier la terre ferme,

sans congédier le ciel. 

André Velter 

extrait “Une autre altitude"

Bonne journée

 

bises

 

Mija