Le passé, c’est un second cœur qui bat en nous…

on l’entend, dans nos chairs, rythmer à petits coups,

 

soul-of-an-angel: “♡ ”

sa cadence, pareille à l’autre cœur, – plus loin,

l’espace est imprécis où ce cœur a sa place,

 

leyla33333: “Photo by @ahmadbinyousef on instagram ”

mais on l’entend, comme un grand écho, néanmoins,

alimenter le fond de l’être et sa surface.

 

Il bat. Quand le silence en nous se fait plus fort

cette pulsation mystérieuse est là

qui continue…

Photo by Unknown photographer

 

Et quand on rêve il bat encor,

et quand on souffre il bat, et quand on aime il bat…

Toujours ! C’est un prolongement de notre vie…

 

Mais si vous recherchez, pour y porter la main,

où peut être la source heureuse et l’eurythmie 

convexly: “sunlight by in-dependence on Flickr. ”

 

de son effluve… Rien !… Vous ne trouverez rien 

sous les doigts…

Il échappe. Illusion… Personne

ne l’a trouvé jamais… 

(...)

(extrait)

Henri Bataille

Bonne journée

Caterpillar Cat Attacks

 

Bises

This Looks Fine Ill Take It

 

Mija